Bio Musiciens

CINZIA MINOTTI

voix, tambours, petites percussiones traditionnelles.

CINZIA MINOTTI_B.N_JPG.full.jpg

Son parcours dans la musique traditionnelle italienne, à la redécouverte de ses racines, commence il y a près de quatorze ans, lorsque elle se forme principalement comme chanteuse (soliste et en polyphonie) et musicienne (tambour sur cadre et percussions traditionnelles), à la ʺSpecimen Teatro - Scuola di Teatro, Danza e Musica Tradizionale" à Lecce. Peu de temps après, nait le projet "Alberi Sonori", en collaboration avec le musicien Giuseppe Ponzo, projet visant à la diffusion et à la valorisation de la culture traditionnelle italienne. Au fil des ans, ces expériences l’amènent à se confronter à d’autres disciplines: la danse et la recherche musicologique (en contact direct avec les dépositaires des traditions), et à se former aussi dans ces domaines. Chanteuse, musicienne, danseuse, chercheuse, elle collabore aujourd’hui à de nombreux projets musicaux et met à disposition ses connaissances et compétences pour enseigner tous ces éléments liés à la culture traditionnelle italienne.

 

Photo: Pierre Campistron

GIUSEPPE PONZO

guitaire battente, lira calabraise, mandoline, flûtes traditionelles, orgue.

GIUSEPPE PONZO_B.N_JPG.full.jpg

Né en Calabre et au contact étroit dès son plus jeune âge avec la musique et les instruments traditionnels, il est le multi-instrumentiste du groupe. Son parcours d’autodidacte s’enrichit, au fil des années, par des formations, des rencontres et des collaborations avec beaucoup de personnalités et de représentants de la musique traditionnelle italienne. Sa profonde curiosité et sa passion pour les instruments traditionnels l'amène à se confronter aussi avec d'autres rythmes du monde. Cela lui donne la capacité de trouver, pour l'arrangement des chansons, des "sentiments" communs aux divers répertoires et de mélanger les styles. La naissance d’ "Alberi Sonori" en 2010, dont il est le fondateur avec Cinzia Minotti, est cruciale pour lui et représente aujourd'hui son principal projet.

Photo: Pierre Campistron

chiara scarpone

voix, guitare classique, petites percussiones trationnelles, illustratice du group.

CHIARA SCARPONE B.N_JPG.full.jpg

Chanteuse et illustratrice, née en Molise, elle suit sa nature créative et se forme à l’Académie des Beaux Arts de Bologne. Elle se rapproche de la musique populaire à travers la richesse du patrimoine oral présent dans sa région d´origine. Elle a la chance de pouvoir récupérer des chants et des contes anciens à travers la mémoire de sa grand mère. Ensuite, sa curiosité l' incite à enquêter dans le riche patrimoine de la musique populaire  Italienne et d'Amérique du Sud. Sa collaboration en tant que chanteuse et illustratrice avec la compagnie artistique Alberi Sonori est fondamentale puisque le groupe travaille à la valorisation et la diffusion de différents aspects de la culture populaire italienne. Elle anime aussi ateliers de chant traditionnel en collaboration avec Cinzia Minotti et travaille comme peintre et illustratrice freelance pour des associations et des privés. 

Photo: Pierre Campistron

charlotte espieussas

voix, accordeon, percussiones

CHARLOTTE ESPIEUSSAS_B.N_JPG.full.jpg

Après avoir débuté l’accordéon en autodidacte, Charlotte se forme à l’école des musiques vivaces Music’halle puis au conservatoire de Toulouse (DEM), auprès de Jean-Luc Amestoy, Xavier Vidal, ou plus récemment René Lacaille. Passionnée de musique populaire et de tradition orale, elle multiplie les apprentissages, collaborations et projets musicaux: musique brésilienne (avec le groupe Trio Alavantu), bal occitan (duo La Soufflante), polyphonies (Belugueta), musique du sud de l’Italie (Alberi Sonori). C’est d’abord à Toulouse qu’elle découvre le son jarocho auprès de Pierre Campistron et Violeta Jarero, puis lors d’un voyage du groupe au Mexique en 2016, elle aura l’occasion de se former auprès des musiciens de Veracruz: Joel Cruz Castellanos, Andres Flores, ou encore Margarito Perez.

Photo: Pierre Campistron

MATTEO DE BELLIS

mandola, mandoline, guitare, flûtes traditionelles, tambours, guimbarde

2.Matteo de Bellis b&n.jpg

Passionné par les musiques traditionnelles, Matteo se forme en Italie à la musicologie à l’université de RomeII. Résidant en France depuis 2005, il participe au Festival d’Avignon (2006-2008) comme musicien et établit des collaborations avec des metteurs en scène et des chorégraphes (A. Takenouchi, T. Ramasike). Son intérêt pour la culture et la musique indienne l’amène à se rendre en Inde pour étudier la flute bansuri (2009-2010) tandis qu’il poursuit son travail sur les instruments à cordes d’origine méditerranéenne, notamment la mandole et le oud, qu’il étudie au Conservatoire de Toulouse avec Marc Loopuyt et Brahim Dhour (2014-2017).
Depuis 2015 il effectue régulièrement des séjours en Crète et en suivant les séminaires du centre musical Labyrinth, auprès notamment de Harris Lambrakis, de Christos Barbas et de Adel Salameh.

Photo: Lionel Pesqué

VALERIA VITRANO

voix

Valeria Vitrano.jpg

Née dans le cœur de la Méditerranée, Valeria porte dans sa voix les sons d'une Sicile faite de grondement de volcans, de vagues brisées sur les rochers ou encore de cris de mouettes.
Diplômée du DEM en 2019 au Conservatoire de Montauban, cette chanteuse à l'énergie débordante exprime sa passion pour les langues et les percussions à travers sa voix, puissante et douce.
Bercée par les chants du monde et le jazz depuis son plus jeune âge, elle explore sans cesse en exprimant sa créativité au service de plusieurs projets.

Valeria mélange sons et rythmes dans son groupe de transe vocale/électronique INUI, explore les langues et les rythmes du monde dans MAMA GODILLOT et chante le blues et le swing en jouant le washboard dans THE RAGGEDY JUNKERS et d'autres formations et pour finir, elle fait partie de la grande famille de ALBERI SONORI où elle chante ses racines du sud de l'Italie.

Photo: Benoît Guérin